French English Retour Retour

Lépreux au Viet Nam


François-Xavier Seren

If detected in time, leper can be cured, but its after-effects and the disablement entailed by this disease never stop. Plastic surgery is a way to help lepers to live almost normally. Being a leper in Vietnam means being outlawed by society. Fear is still there. Lepers cannot be treated for any other ailments in regular hospitals. No job for them either. In Ben Sân, a leprosy built by nuns in 1956 today host 800 people. Among them, 558 are sick, the others are relatives and children. They cultivate fruit trees. Middlemen sell their production on markets, otherwise nobody would buy these fruits. This opprobrium also strikes lepers’ children who have never suffered from the disease. Portraits of lepers met at the Hô-Chi Minh City Hospital, at home and at the Ben Sân leprosy : Tang Minh Luong, sculptor ; Hhân Tô Hâ, carpenter ; Chung Vînh Hy, bricklayer, and his companion, Thi Phung, who met each other at the Hô-Chi Minh City Hospital ; Thi Manh, 70 years old, is sick since she was 17. She has no hands nor feet but spend her days sewing patchwork cushions that she sells by pairs to the Ben Sân Center’s other patients. Each of them have been treated at the Dermatological department of the Hô-Chi Minh City Hospital #IV by the medical team of Pr. Hoang Thien Quang, head of the leper department, which enable them to have an « almost normal » life.


 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048337

La léproserie de Ben Sân construite par des religieuses en 1956. Novembre 1996.

Ben Sân , Viet nam - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037879

Thi Manh, 70 ans, est malade depuis l'âge de 17 ans. Elle n'a plus ni main, ni pieds, mais passe ses journées à coudre des coussins en patchwork qu'elle vend par paire aux autres malades du centre de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân, Viet nam - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037878

Son moignon droit est glissé dans un bracelet en cuir dans lequel est fixée une lame aimantée qui maintient l'aiguille tandis que l'autre moignon également recouvert de cuir la pousse. Léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân, Viet nam - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037881

Les prothèses sont faites sur place, dans l'atelier du centre de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038245

Un malade porte une prothèse à chaque jambe. Les prothèses sont faites sur place, dans l'atelier du centre de la léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038249

L'une des premières tâches est d'apprendre aux lépreux à porter des prothèses. La peau de ces malades est très sèche et ne demande qu'à être lésée. Léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038254

Un malade de la lèpre construisant un four à pain. Léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038261

Conjointe d'un malade de la lèpre préparant le repas. Léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038247

Maison de la famille d'un lêpreux dans la léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038262

Porcherie dans la léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038250

On admet actuellement deux voies essentielles de contamination: la voie aérienne et respiratoire ( l'haleine) et la voie transcutanée (contacts répétés avec la peau. Famille dans la léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038246

Un enfant né de parents lépreux, n'est pas contaminé. Léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037883

Les conjoints et les enfants des malades du centre Ben Sân cultivent les arbres fruitiers. Leur production est vendue sur les marchés par un intermédiaire, sinon nul n'achèterait ces fruits. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038260

Pavillon médical de la léproserie de Ben Sân. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037882

Salle de soins de la léproserie du centre de Ben Sân, où se reposent les malades après avoir été opérés. Novembre 1996.

Ben Sân - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0037880

Réeducation des phalanges des doigts de pied pour un malade dans le dispensaire du quartier de Cholon. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038248

Salle de rééducation dans le centre de soins du quartier de Cholon. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048327

Centre de Dermatovénérologie d'Hô Chi Minh-Ville.

Hô Chi Minh-Ville - 00/00/0000

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048325

Médecins de l’O.M.S examinent une patiente atteint de la lèpre. Dispensaire du quartier Cholon à Hô Chi Minh-Ville. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048324

Le docteur Pham Van Bae donnant un cours à des étudiants en médecine après l’opération d’un jeune lépreux au Centre de Dermatovénérologie d’Hô Chi Minh-Ville. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048332

Malade de la lèpre en attente d’opération au Centre de Dermatovénérologie d’Hô Chi Minh-Ville. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048330

Malades après avoir été opérés de leurs tendons atteints par la lèpre au Centre de Dermatovénérologie. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048333

L’équipe du docteur Hoan Thçen Quang opérant les tendons de la main d'une lépreuse au Centre de Dermatovénérologie d’Hô Chi Minh-Ville. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048334

Opération des tendons d’une lépreuse par l’équipe du docteur Hoan Thçen Quang. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048331

Opération de l’œil droit d’un lépreux afin de retrouver son aspect normal par l’équipe du docteur Hoan Thçen Quang. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038251

Les malades déjeunant dans la cour du Pavillon de Malte, hôpital n° IV d'Hô Chi Minh-Ville.

Hô chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038259

Un jeune lépreux après son opération. Pavillon de Malte, hôpital n° IV d'Hô Chi Minh-Ville.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038252

Il faut un terrain favorable pour que la lèpre se développe: chaleur et humidité - la lèpre est cantonnée entre les 30° parallèle nord et le 30° parallèle sud: en Afrique noire, en Inde et en Asie du Sud-Est- et de mauvaises conditions d'hygiène.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048329

Fabrication sur mesure de semelles orthopédiques destinées à éviter les maux perforants plantaires.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048335

Hhân Tô Hâ juste après son opération des tendons du pied. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048336

Hhân Tô Hâ menuisier, avec sa femme et leur fils à leur domicile à Hô Chi Minh-Ville après son opération.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 12/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048326

Au centre de Dermatovérénologie de l'hôpital n° IV d'Hô Chi Minh-Ville, Tan Minh Luong se fait régulièrement examiner l'état de ses mains. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 10/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0048328

Tan Minh Luong, sculpteur, est le cinquième d’une famille de sept enfants ; il est le seul à avoir été touché par la lèpre.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 11/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038253

Mme Trân Ngoc Huong dans la maison de son fils à Hô Chi Minh-Ville, a eu des séquelles non opérables, elle a perdu les phalanges de ses mains et de ses pieds. Derrière elle son fils Chung Vînh Hy et son épouse Thi Phung atteints de la lèpre et aujourd'hui guéris. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 08/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038256

Chung Vînh Hy et son épouse Thi Phung dans leur maison que Hy a construit lui-même à Hô Chi Minh-Ville. Ils se sont mariés il y a quatre jours. Ils se sont rencontrés à l'hôpital, tous les deux atteints de la lèpre.

Hô Chi Minh-Ville (Viêt Nam), Viet nam - 08/11/1996

 

François-Xavier Seren / Picturetank FXS0038258

Thi Phung a découvert des ampoules dans la paume de l'une de ses mains, elle avait 13 ans, conséquence d'une névrite pure hanséniene (rétraction des tendons provoquant la paralysie des doigts) sans lésion cutanée. Soignée et guérie. Novembre 1996.

Hô Chi Minh-Ville, Viet nam - 08/11/1996



top